Au Touquet, le Président s’isole et soigne sa maladie de peau

Par Emmanuelle Lesquel (Bureau de Lille du Moniteur)|
le 03/05/2021 |
Pas-de-Calais, Entretien-réhabilitation, Peinture,
Isolation thermique par l'extérieur, Laine de roche

Au Touquet (Pas-de-Calais), face à la mer, le Président soigne sa maladie de peau depuis février 2021 et en profite pour s’isoler, par l’extérieur. L’imposante résidence de 216 mètres de long sur 26 mètres de haut construite en 1977 dans la très chic station balnéaire souffrait en effet du décollement des pierres, rajoutées la façade des 477 balcons lors d’une précédente rénovation. Aperçu en image du lifting profond en cours de réalisation.

photo © Emmanuelle Lesquel

Quasiment toutes les pierres blanches posées lors d’une précédente rénovation, dans les années 1990, sur les façades des balcons ont été retirées. Leur fixation n’ayant pas bien résisté aux éléments marins, plusieurs étaient déjà tombées. Une fois ces pierres ôtées, les mosaïques bleues posées lors de la construction en 1977 sont réapparues. Cabre utilise une nacelle pour poser les rails qui serviront à accrocher les nouvelles façades en verre.

2/6 Chantier (peinture et isolation par l’extérieur) de la résidence Le Président au Touquet (Pas-de-Calais)

photo © Emmanuelle Lesquel

Ce sont 75 tonnes d’échafaudage qui ont été posées pour la phase 1 du marché d’isolation et de peinture. L’isolation a déjà été posée sur ce premier pignon coté front de mer. Pour y faire tenir l’isolant, Les Eco-Isolateurs ont prévu un calepinage spécial comprenant deux fois plus de fixations que sur un chantier classique.

3/6 Chantier (peinture et isolation par l’extérieur) de la résidence Le Président au Touquet (Pas-de-Calais)

photo © Emmanuelle Lesquel

L’air marin a aussi attaqué une partie des bétons qui seront aussi remodelés en partie.

4/6 Chantier (peinture et isolation par l’extérieur) de la résidence Le Président au Touquet (Pas-de-Calais)

photo © Emmanuelle Lesquel

Les pierres blanches qui avaient été fixées dans les années 1990 sont encore visibles, ici, en haut à gauche.

5/6 Chantier (peinture et isolation par l’extérieur) de la résidence Le Président au Touquet (Pas-de-Calais)

 

photo © Emmanuelle Lesquel

Posés au niveau des loggias, le garde-corps marron sera au préalable coupé coté mur pour permettre la pose de la laine de roche.

6/6 Chantier (peinture et isolation par l’extérieur) de la résidence Le Président au Touquet (Pas-de-Calais)


photo © Emmanuelle Lesquel

Au-dessus de l’avancée (visible au premier plan) se trouve une façade témoin en verre bleu avec des carrés blanc. Leur production en usine a été lancée. Chacune est réalisée sur mesure. Pour les faire tenir sur la façade de chaque balcon, l’entreprise Cabre pose des rails qui sont coupés et percés sur place.

La façade blanche a viré au bleu ciel et sera bientôt d’un bleu plus foncé constellé de taches blanches. Après cinq années de décollement des pierres blanches situées sur la façade, notamment sur le côté exposé au front de mer, les copropriétaires des 324 logements de la résidence le Président (Pierre-André Dufétel, architecte) se sont mis d’accord sur le traitement à appliquer pour soigner cette maladie de peau : nouvelle façade pour les balcons et l’isolation par l’extérieur. Coût du lifting : 5 millions d’euros HT.

Arrêt au mois d’août

Le retrait des pierres blanches, posées en façade des balcons dans les années 1990 et à l’origine dans quelques mois sera de nouveau cachée. La fin des travaux est programmée pour le printemps 2022, avec un arrêt des travaux au mois d’août.

2 634 m2 de façade

Les copropriétaires ont choisi de profiter de ces travaux pour faire réaliser une isolation par l’extérieure (ITE) doublée d’un coup de peinture sur les 2 634 m2 de façade restants. « La laine de roche fait 140 millimètres d’épaisseur sauf sur certaines zones difficiles d’accès ou l’épaisseur ne sera que de 60 millimètres », détaille Arnaud Roussel, directeur travaux BtoB Les ECO-Isolateurs, l’entreprise qui réalise en cotraitance avec Cabre les travaux sur la partie isolation et peinture. Vu la complexité et la variété des différentes loggias, le montage des 75 tonnes d’échafaudages a été compliqué à programmer pour la partie isolation et peinture. « Notre prestataire, ACA Echafaudages, a dû faire trois semaines d’études pour que nous puissions accéder à tout. Une fois que nous aurons terminé la première phase, les échafaudages seront démontés et repositionnés pour la phase suivante et ainsi de suite sur les quatre autres phases », précise Laura Blomme, responsable Travaux pour Les ECO-Isolateurs.

Fiche technique
Maître d’ouvrage : Sergic
Maître d’œuvre : HDM Ingénierie
Architecte : Plan B Architecte
Assistants à maîtrise d’ouvrage : Rosace et Aubin Conseils
Entreprise générale : Cabre (mandataire) avec Les Eco-Isolateurs

Voir l’article sur Le Moniteur